Les bonnes raisons de choisir la France pour y faire des études supérieures :

  • Un enseignement d'excellence

Les classements publiés par la presse étrangère spécialisée soulignent l'excellence des établissements d'enseignement supérieur français.

Dans le classement 2016 des 80 meilleurs Masters en Management du Financial Times, plus de 20 écoles de commerce françaises sont présentes, dont 3 dans le top 10 : HEC (2e), ESSEC (3e) et ESCP Europe (4e).

La France arrive en 6e position des pays les mieux représentés au palmarès 2016 de l'Université Jiaotong de Shanghai (classement de Shanghai). Deux établissements français, les universités Pierre et Marie Curie (Paris 6) et Paris Sud (Paris11), se classent notamment dans le top 10 pour la filière mathématiques.

  • Des liens étroits avec une recherche scientifique de haut niveau

Les succès technologiques français et le nombre de prix Nobel et de médailles Fields français indiquent que la France est un pôle d'innovation et de recherche dynamique. Toutes les formations d'universités et de Grandes écoles s'appuient sur des laboratoires de recherches accrédités, rattachés aux universités françaises.

  • Des liens étroits entre enseignement supérieur et entreprises

Outre la participation des professionnels à l'élaboration des programmes de formation et aux enseignements, les stages en entreprises sont un passage obligatoire des cursus français dans de nombreuses filières. Ils prennent la forme de stages obligatoires en cours d'année ou d'«année de mobilité professionnelle» en fin d'études. Très formateurs pour les étudiants étrangers et très appréciés par les futurs employeurs, ces stages facilitent la transition vers le monde du travail et peuvent déboucher sur un recrutement.

  • Un enseignement ouvert aux étudiants étrangers

Avec près de 300 000 étudiants étrangers inscrits en 2014-2015 au sein des établissements français d'enseignement supérieur (12% de la population étudiante), la France est, en 2012, au 3e rang des pays d'accueil dans le monde après les Etats-Unis (740 482) et le Royaume Uni (427 686).

Chaque année, la France accueille environ 2000 nouveaux étudiants japonais pour des longs séjours d'études (>3 mois).

  • Des diplômes reconnus en Europe et au Japon

Les universités françaises, dans le cadre du processus de la « Sorbonne-Bologne », ont aujourd'hui adopté les trois grades européens de Licence, Master et Doctorat (LMD) et, en France, les diplômes délivrés aux étudiants étrangers sont les mêmes que ceux délivrés aux étudiants français.

Par ailleurs, en mai 2014 a été signée la "Convention de reconnaissance mutuelle des études, des diplômes et des crédits" entre la France et le Japon, dont la CPU, la CDEFI et la JANU sont signataires. Cette convention permet la reconnaissance des diplômes obtenus en France par les universités nationales japonaises, et inversement. C'est la première fois que le Japon signe un accord de ce type avec un autre pays.

  • Un enseignement accessible financièrement

En France, les droits d'inscription à l'université sont très raisonnables : pour l’année 2016-2017, ces droits d’inscription s’élèvent  annuellement à 184 € en Licence, 256 € en Master et 391 € en doctorat. Ces droits sont les mêmes pour les étudiants étrangers et français.

Les frais d'inscription dans les Grandes Ecoles vont de 610 € pour les écoles d'ingénieur publique à 5.000€ minimum pour les écoles privées de commerce et de management.

De nombreux programmes de bourses viennent compléter ces avantages : plus de 20 000 bourses d'études et de stage pour étudiants et jeunes professionnels étrangers sont octroyées chaque année. 

Pas moins de 195 programmes de bourses sont ouverts aux étudiants de nationalité japonaise afin de les aider à financer leur séjour d'études en France.

  • Le statut d'étudiant en France : des avantages identiques à ceux des étudiants français

L'étudiant étranger bénéficie de l'aide au logement, de la sécurité sociale, de tarifs réduits pour les loisirs, le transport et la restauration. Il peut exercer une activité professionnelle salariée sans autorisation particulière, dans la limite de 60% de la durée de travail annuelle soit 964 heures par an.

Les étudiants étrangers titulaires d'un Master ou d’un diplôme équivalent (ingénieurs ou écoles de commerce) obtenu en France peuvent bénéficier d'une autorisation de séjour de 12 mois pour leur permettre de trouver un emploi et, en cas d'embauche, obtenir une autorisation de travail.

  • L'étude d'une langue valorisante

Avec 274 millions de locuteurs et 49 millions d'apprenants sur les 5 continents, le français est la 5e langue mondiale.

Le français est langue officielle et de travail de l'Union Européenne et des organisations de l'ONU. Le français est aussi langue olympique.

La France, sixième puissance commerciale mondiale, est un partenaire économique de premier plan pour de nombreux pays, notamment européens.

  • Un cadre de vie agréable

Par ses richesses culturelles, géographiques et gastronomiques, la France est la première destination touristique au monde et ses infrastructures, notamment en matière de transport ou santé, sont à la pointe de la modernité. Les établissements d'enseignement supérieur sont souvent intégrés au cœur des villes, en relation directe avec la vie culturelle et sociale. Le réseau associatif en France est parmi les plus variés, denses et dynamiques au monde.